Station autonome à faible consommations


  • Participant

    Bien le bonjour,

    Je me suis rendu compte que certaines stations du projet Blitzortung ne sont pas toujours actives car si j'ai bien compris pour que le réseau soit performant il faudrait laisser le PC tourné 24h sur 24 pour envoyer les données. Mais le fait de laisser tourner le PC 24h su 24 consome quand même de l'énergie sur 1 année.



    Pourquoi ne pas utiliser une carte Arduino Uno + un shield Ethernet et un shiel RS232, le tous raccorder à une box qui permet d'envoyer les données 24h sur 24, 7 jours sur 7 et en bonus avoir une faible consommations énergétique.





    Carte Arduino Uno, 20 euros sur ebay





    Shield Ethernet, 12 euros sur ebay





    Shield RS232, 9 euros sur ebay



    Il ne resterait plus qu'à programmer la carte Arduino pour gérer l'envoie des données vers les serveurs Blitzortung et relier en RS232 (voir si une version usb est possible) la carte du détecteur. Enfin c'est une idée qui me passe par la tête et je voudrais savoir si c'est réalisable car je suis sous mac et le logiciel Tracker n'est pas compatible Mac OS X.


  • Participant

    Salut Julien, un "Chasseur d'orages" parmis nous.

    Le projet Blitzortung fonctionne malheureusement qu' avec le logiciel Tracker.

    Il y a une lecture des coordonnées GPS ( prendre en compte le protocole de communication propre à chaque module GPS), le micro controleur qui s'occupe du traitement du signal provenant des antennes ( facilement realisable par ta proposition). Ensuite, il faut faire transiter les infos sur son Compte Blitzortung ( là c'est moins évident).

  • Admin

    Tu peux aussi utiliser un router fonctionnant sous OpenWRT du style D-Link DIR-825.([url=http://blitzortung.ingmar.cc/openwrt/]Ici en allemand)[/url]
    Il existe 2 versions des cartes blitzortung usb et série.

  • Admin

    D'après les infos que je viens d'avoir il serait possible de compiler la version linux sous mac,mais je n'en sais pas plus.Il faudrait demander à Egon

  • Participant

    Il utilise quelle language ?

  • Participant

    tu peux voir le site pour le tracker pour Linux: https://launchpad.net/blitzortung-tracker

    Également, à la page 62 du document officiel du projet Blitzortung: http://www.meteofontenay.fr/forum/document/Sebastien83160/TOA_Blitzortung%20projet.pdf


  • Admin

    Le language utilisé est du C+

  • Participant

    Je pense que ca peut être possible. Le tracker fait quoi exactement, il reçoit les données et les envoie ou il les traites avant de les envoyer ?

  • Admin

    Je ne sais pas dans le détails mais je pense qu'il collecte les données fait un bout de traitement simple et les envoies sur le serveur c'est ce dernier qui fait tous les calculs.

  • Participant

    Hello,

    L'idée est séduisante bien sur, mais il y a à mes yeux 4 points qu'il ne faut pas oublier;

    - La protection des sources et mécanisme du système. Ce projet reste certes non lucratif, mais placé entre de mauvaises mains, cela risque de faire des dégâts.
    - Le déploiement des mises à jours risque d’être compliquer et bloquer l’avancement du projet. Au final, très peu de participant ont les connaissances techniques pour effectuer eux même des manipulations sur le matériel. De plus, il faut travailler de concert avec le groupe pour proposer les maj en même temps.
    - Réduire au maximum les dispositifs hardware des collectes, plus il y a de possibilité, plus le travail demande de l’énergie pour tout synchroniser.
    - Le prix de la mise sur pied d’une station risque de s’alourdir et rebuter certains candidats. La plus part des stations météo disposent déjà d’un mini serveur, et ce projet demande très peu de ressources au processeurs, donc il est hébergé sans contraire au matériel déjà existant.

    Je ne suis pas pessimiste, mais plutôt réaliste 8-)

    Ceci dit, puisque tu sembles enthousiaste et motivé à aider la communauté, j’ai peut-être une petite idée ou deux pour ce projet qui pourrait être intéressant.

    Amicalement 😉

    Daniel

  • Participant

    Ne fessant pas encore partie du projet (je suis sous mac) je ne lavais pas vue sous cet angle là. Mon idée n'est pas bloquer sur de l'arduino obligatoirement, mais plutôt sur un moyen de laisser tourner h24 et à moindre frais une station sans pour autant laisser un pc allumé en permanence.

    Mais c'est vrai qu'il faut prendre en compte que les participants ne sont pas forcément expert en info et qu'il faut une bonne coordination pour les différente mise à jour software et hardware.

    Quelle sont tes idée Dan ?

  • Participant

    Salut

    Sinon il y a ça: http://www.raspberrypi.org/


  • Participant

    Julien,

    Je pense à un AGC (automatique-gain-control).

    Au lieu d'ajouter une possibilité supplémentaire de remonter les données vers la centrale, mieux vaut peut-être améliorer le système par une ajoute/modification.
    L’idée générale est de réguler le gain du second étage d’amplification de la carte pré-ampli afin de doser ce gain lorsque les cellules orageuses sont proches ou éloignées.

    J’ai déjà un truc très abouti développé l’année passée, mais qui a besoin d’être revu côté hardware.
    Côté software, malheureusement le truc est difficilement diffusable car j’utilise une carte industrielle que j’ai développée dans les années 90 autour d'un DALLAS 5002 (sorte de gros 8080 encrypté contre la lecture) programmé en PLM51.
    Le langage est très facile à comprendre et la migration vers un Arduino ne devrait pas poser de problème au vue du boitier que t'as confectionné sur chasseur d’orages 😉

    J’ai un autre projet, mais qui n’a rien à voir avec la météo, c’est la construction d’une horloge EQUINOXE.
    Le hardware (la platine) est déjà dessiné, diamètre moyen de l’horloge 43cm.
    Si ce pprojet te botte 😄

    Amicalement

    Dan

  • Participant

    Ca consiste en quoi exactement ? C'est pour de l'astro l'horloge ÉQUINOXE ?

    Autrement une autre question Dan, c'est quoi la différence ou le point commun entre lightning radar et blitzortung ? Perso l'interface software de lightning radar et bien plus cool que celle du tracker de blitzortung.

  • Participant

    Hello Julien,

    La différence entre LR et Blitzortung est basée sur 2 points importants.

    LR utilise le système RDF (radio direction finding) qui se base sur le relevé angulaire d’un évènement et corrélé par le relevé angulaire d’une autre station, c’est de la radiogoniométrie.

    Blitzortung est basée sur les différences des temps de propagation. Les évènements sont plus vites détectés si la station est proche qu’une éloignée. C’est ces différences de temps qui sont utilisés pour corréler les impacts. Le parasite généré par une décharge est propagé à la vitesse de la lumière de manière circulaire, tel un caillou tombant dans l’eau.

    Chaque système a ses avantages et inconvénients.

    Pour n’en citer que deux.

    La RDF à besoin d’une antenne parfaite et d’un très bon système de conversion des signaux afin de déterminer au mieux l’angle.

    Pour le TOA (Time On Arrival), la datation des évènements doit se faire de manière très précise, c’est le pourquoi du GPS.

    Quoi que ce soit un choix du réseau Blitzortung, l’avantage de LR réside surtout que la corrélation est effectuée à la station même et ce quasi en temps réel. Au contraire, Blitzortung utilise une centrale qui collecte et calcul les corrélations, mais ceci reste un choix.
    Certes, plus il y a d’échantillons pour un évènement, plus précis sera la localisation, mais cela sous une dépendance à un serveur.

    Les années passées à travailler avec LR et TOA en parallèle m’ont appris que bon nombre de candidats à vouloir pratiquer les localisations préféraient LR pour son temps réel et l’interface plus sophistiquées mais au combien difficile à mettre au point, cela rejoint un peu ce que tu exprimes.

    Dan

  • Participant

    Existe t'il des antennes ferite pour le projet LR ? Et combien revient le prix de construction d'une station LR ?

  • Participant

    Hello Julien,

    Hélas, l’utilisation d’antennes ferrites est très difficile à exploiter avec LR.
    Comme signalé plus haut, les lobes de dispersions doivent être circulaires et parfaits, chose très difficile à réaliser avec une ferrite au niveau amateur. (Lorsque je parle dispersion, c’est en émission, mais toutes antennes est réversibles bien entendu, et pour LR, on parle de réception.

    Pour le prix, je dirais en gros 40€ +/-, une alimentation alternative de 12V et quelques composants pour l’ampli.
    L’antenne à cadre ne demande pas grand-chose pour une utilisation en intérieur.

    Le tout est d’avoir une bonne carte son n’embarquant pas de DSP ou tout autre truc du genre.
    Plus la carte sera basique, mieux ce sera.

    Dan

  • Participant

    Bonjour,

    Pour reprendre le message de météo-quimper, je pense que le Raspberypi peut être utilisé par le réseau blitzortung pour ceux qui ne veulent pas laisser tourner un PC 24H/24. Ce mini pc (vu les performances, très correcte :mrgreen: ), coûte aux alentours de 32€, il peut faire tourner un OS, Linux par exemple.
    Il suffit d'installer cet OS, brancher le câble USB dessus, un câble Ethernet et c'est gagné. Je vais m'en procurer une bientôt, pour faire les tests.

    Thomas

  • Admin

    Sur le forum interne de blitzortung.org il y a un gars qui fait tourner le tracker LT26 sur un Raspbery pi

  • Participant

    [quote="flc85"]Sur le forum interne de blitzortung.org il y a un gars qui fait tourner le tracker LT26 sur un Raspbery pi[/quote] Bonjour,
    j'ai un Raspberry pour d'autre montage, mais je me demande si cela vaut bien le coup sachant que le module USB a un fonctionnement aléatoire.
    Il serait par contre intéressant d'utiliser le bus GPIO du Rasp en y interfaçant les convertisseurs A/D.

    JC

Log in to reply